WOODSTAG: MEET THE MAKER

Frédéric est l'une des trois têtes pensantes derrière la marque WOODSTAG

 

Quelle est ta fonction au sein de WOODSTAG ?

Avec une équipe de trois, on doit tous savoir un peu de tout. C’est l’avantage et l’inconvénient des petites structures ! On court dans tous les sens mais c’est aussi une incroyable école où l’on a l’occasion d’apprendre tous les aspects d’une entreprise. Personnellement je m’occupe de la gestion au quotidien de WOODSTAG. J’assure le lien avec les magasins et le suivi des différents acteurs avec lesquels on travaille pour la production.

 

Peux-tu nous partager un peu ton parcours et comment tu en es arrivé à travailler chez WOODSTAG ?

Je n’étais à la base pas du tout prédisposé à arriver dans une start-up comme WOODSTAG !

Tout a commencé à la suite d’un stage que j’ai terminé à Bologne après avoir poursuivi des études Européennes à Maastricht. Lors d’un diner à ma coloc à mon retour, mon pote Greg a vu une table que je venais de terminer et m’a proposé de les rejoindre lui et Antoine.

Au début on produisait toute la soirée dans un petit atelier qu’on a aménagé au fond d’un jardin. L’aventure est devenue vraiment prenante et a commencé à prendre forme progressivement !

Finalement nous avons plus continué à produire les pièces en bois nous-mêmes et on s’est tourné vers la prison de Forest.

 

Quels sont les objectifs pour WOODSTAG sur le court et long terme ?

Nos objectifs sont de continuer à développer et améliorer nos produits, en travaillant parallèlement sur de nouvelles idées. Le challenge de WOODSTAG sera de réussir à continuer d’imaginer des produits qui respectent au maximum nos valeurs d’upcycling tout en poursuivant un travail axé sur une économie sociale, locale et responsable.

 

Un conseil pour les futurs entrepreneurs ?

Se dire que tout est possible ! Après ça il faut trouver la manière de rendre ces idées réalisables, mais c’est aussi cette réflexion qui est stimulante ! Un autre conseil est de ne surtout pas garder ses idées pour soi, mais en parler le plus possible autour de soi. C’était en discutant que le projet WOODSTAG allait petit à petit prendre forme et s'imposer de plus en plus à nous comme une évidence !